Radicalisation dans le sport : le lent réveil des institutions

Dossier du magazine L'Équipe. Cette semaine, l'État a dévoilé les premières mesures d'un plan de lutte contre le communautarisme et la radicalisation. Concerné depuis de longues années par le phénomène, le monde du sport a mis du temps à en prendre la mesure.

(L'Equipe)

Radicalisation dans le sport : le lent réveil des institutions

Dossier du magazine L'Équipe. Cette semaine, l'État a dévoilé les premières mesures d'un plan de lutte contre le communautarisme et la radicalisation. Concerné depuis de longues années par le phénomène, le monde du sport a mis du temps à en prendre la mesure.

Les visages d'Arnaud Beltrame et du terroriste Radouane Lakdim sont sur toutes les chaînes d'info. Ce 23 mars 2018, la France entière a les yeux rivés sur Trèbes (Aude), où le terroriste vient d'être abattu. Il a tué quatre personnes, dont l'officier de gendarmerie qui a pris la place d'une otage. Devant son poste, le patron d'une salle de musculation de Carcassonne est abasourdi. Il comprend que le bourreau et sa victime fréquentaient tous les deux son établissement. Le premier y pratiquait la musculation depuis deux mois. Le second y avait suivi un stage de « self-défense » avec d'autres gendarmes. Un hasard qui en dit long sur la complexité de la surveillance des milieux sportifs face au défi de la radicalisation islamiste.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner 0,99€ pendant 6 mois