Mondial : comment le Japon s'est construit une mêlée redoutable

L'édifice japonais est devenu l'un des plus efficaces du rugby mondial. Le fruit d'un long travail mêlant influence française et spécificités nipponnes.

Le demi de mêlée japonais Fumiaki Tanaka prêt à introduire le ballon. (P.Lahalle/L'Equipe)

Mondial : comment le Japon s'est construit une mêlée redoutable

L'édifice japonais est devenu l'un des plus efficaces du rugby mondial. Le fruit d'un long travail mêlant influence française et spécificités nipponnes.

Un jour, Shin Hasegawa s'est retrouvé face à un mur. C'était en 2003, lors du match de Coupe du monde entre la France et le Japon (51-29). « La première ligne française - Milloud, Bru, Poux - était tellement dure, hermétique ; et nous tellement impuissants... » Depuis, l'ex-pilier gauche, 47 ans et 40 sélections, aujourd'hui mentor du pack des Brave Blossoms, n'a jamais cessé d'essayer de comprendre, de chercher, pour tenter d'approcher l'idée de la mêlée parfaite. Devenu entraîneur en 2007, à la fin de sa carrière, chez les Suntory Sungoliath, Hasegawa fait un premier voyage en France, en 2010. « Pour moi, c'était le pays de la mêlée, il fallait que je commence par là pour bien comprendre. »

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
profiter de l'offre pour lire la suite
commentaires (3) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
robert verdier le 20 octobre 2019 à 10h18

Dominique Qui a accompagné et fait la traduction pour Shin Hasegawa en France en 2010, 2012 et 2015 ?

répondre
0
0
voir tous les commentaires... (3)