Coupe du monde : les Pumas, entre émotion et travail à Fukushima

Les Argentins ont passé huit jours à Fukushima dans un centre qui avait servi de base arrière après l'accident nucléaire de 2011. Entre entraînements et séances vidéo, ils ont vu une région revenir à la vie.

Les Argentins se sont entraînés au J-Village camp. (Kyodo News/AP)

Coupe du monde : les Pumas, entre émotion et travail à Fukushima

Les Argentins ont passé huit jours à Fukushima dans un centre qui avait servi de base arrière après l'accident nucléaire de 2011. Entre entraînements et séances vidéo, ils ont vu une région revenir à la vie.

Aujourd'hui encore, huit ans après le tsunami qui a ravagé la côte Pacifique du Japon, le 11 mars 2011, endommageant le système de refroidissement de la centrale nucléaire de Daichi, ainsi que trois réacteurs sur quatre, rien que le fait d'évoquer la ville meurtrie de Fukushima suffit à décourager les plus téméraires.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (6) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Envoituresimone le 18 septembre 2019 à 09h25

Ils risquent bien d'irradier cette coupe du Monde.

répondre
4
0
voir tous les commentaires... (6)