« On peut s'attendre à ce que l'Angleterre utilise la France comme un sparring-partner »

Richard Escot, journaliste à L'Équipe, pressent qu'Eddie Jones, le sélectionneur du quinze de la Rose, se servira du match de samedi (10h15), face aux Bleus, pour travailler un plan B en vue du quart de finale face à l'Australie.

cet article (4/5) est issu du dossier

Puisqu'elle est déjà qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde, l'Angleterre aura tout le loisir de tester des solutions de repli samedi (10h15), face au quinze de France. Explications en vidéo avec Richard Escot, journaliste à L'Équipe.

publié le 9 octobre 2019 à 13h00
commentaires (31) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
oui-papy le 09 octobre 2019 à 13h16

Et alors ? La France ne fait-elle pas la même chose ? Une opportunité de répéter ses gammes devant une forte opposition. Une très bonne préparation pour les quarts.

répondre
21
2
voir tous les commentaires... (31)