Le Tour européen durcit sa politique contre le jeu lent

L'Anglais Danny Willett discutant avec l'arbitre John Paramor. (P. Childs/Reuters)

Le circuit européen a dévoilé sa nouvelle politique contre le jeu lent avec un changement majeur : un coup de pénalité appliqué à partir de deux "bad times "dans le tournoi, et non dans la partie.

Cinq mois après avoir dévoilé ses principales mesures contre le jeu lent, le Tour européen a décidé de fêter la nouvelle année en durcissant sa politique arbitrale, effective dès l'Abu Dhabi HSBC Championship qui débute jeudi (16-19 janvier).

Désormais, si un joueur a été sanctionné d'un bad time et qu'il en reçoit un deuxième dans le même tournoi, il sera immédiatement sanctionné d'un coup de pénalité sur sa carte de score. Dans la première version, le coup de pénalité n'était infligé que si les deux bad times avaient lieu dans la même journée.

« Les joueurs doivent être prêts à jouer lorsque c'est leur tour »

John Paramor, chef des arbitres du Tour

« Ce durcissement des mesures permettra à nos arbitres de cibler plus efficacement les joueurs lents, explique John Paramor, chef des arbitres sur le Tour européen. Le message que nous souhaitons faire passer aux joueurs est simple : ils doivent être prêts à jouer lorsque c'est leur tour. »

Pour recevoir un bad time, le golfeur doit mettre plus de 50 secondes pour taper son coup s'il joue en premier, ou plus de 40 secondes pour les autres, tout en étant « hors position », c'est-à-dire en retard sur la partie qui le précède. En contrepartie, les joueurs disposeront d'une « extension de temps » utilisable une fois par tour, sorte de joker leur offrant 40 secondes de plus pour jouer un coup difficile.

Les délais accordés aux joueurs étant « en position » mais surveillés par les arbitres sont abaissés de 15 % : 80 secondes (contre 100 précédemment) pour celui jouant en premier, 70 secondes (contre 85) pour les deuxièmes et troisièmes.

publié le 14 janvier 2020 à 12h43
commentaires (11) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Nathalie-Bois-de-la-Cour le 14 janvier 2020 à 15h31

Comme bien souvent,il faudrait déjà appliquer le règlement en cours au lieu de le modifier. Les joueurs lents sur le circuit sont connus, ils ne changent pas leur manière de faire mais ne sont jamais sanctionnés. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

répondre
12
1
voir tous les commentaires... (11)