M'Baye Niang (Rennes) : « Oui, l'OM m'intéresse »

Après deux saisons réussies à Rennes, M'Baye Niang pourrait changer d'air. (E. Garnier/L'Équipe)
Après deux saisons réussies à Rennes, M'Baye Niang pourrait changer d'air. (E. Garnier/L'Équipe)

L'attaquant rennais M'Baye Niang penche pour un départ vers un plus grand club au prochain mercato. Dans le « Canal football club », le Franco-Sénégalais n'a pas caché son attrait pour Marseille, dont il est une cible.

Dans un entretien diffusé ce dimanche dans le Canal football club, l'attaquant rennais est revenu sur sa réussite à Rennes, où il a inscrit 29 buts toutes compétitions confondues en deux saisons. « Franchement, j'ai trouvé Olivier Létang (président de Rennes de novembre 2017 à février 2020) qui est venu me chercher, qui avait un projet pour moi qui a été mis en place, parce que personnellement, je marche à l'affectif, explique Niang. Donc, je vois un mec qui est dur mais qui sait être aussi, on va dire, comme un papa, qui te fait comprendre les choses. Alors c'est plus facile, tu donnes le meilleur de toi-même et j'avais envie de donner le maximum pour qu'Olivier essaie d'être content de moi, c'était un pari osé. »

Interrogé sur son avenir, celui qui avait été relancé par Julien Stéphan après des débuts difficiles en Bretagne estime que le départ de Létang pèse dans la balance et avoue que le moment est venu pour lui de viser plus haut : « Dans ma réflexion, ça (le départ de Létang) y joue beaucoup, c'est clair que dans ma tête, j'ai mes envies, il faudra que je les assume, mais si demain, je ne suis pas amené à partir, j'aurais plaisir à continuer au Stade Rennais. Aujourd'hui, les dirigeants savent mes intentions, (à savoir) retrouver un grand club, sans dénigrer le Stade Rennais qui est un bon club, un très bon club, car c'est le club qui m'a permis aujourd'hui d'être heureux et de retrouver cette joie de jouer au football. »

« Il y a eu des discussions »

Niang confirme notamment l'intérêt de Marseille, révélé dans nos colonnes le 26 février, un intérêt réciproque : « C'est vrai que c'est flatteur, il n'y a pas de fumée sans feu, donc il y a eu des discussions mais aujourd'hui, il n'y a rien de concret, je ne vais pas mentir, je n'ai pas signé et Marseille a aussi des problèmes à régler. Mais si j'ai le projet sportif comme je l'ai eu à Rennes, pour moi baisser un peu mon salaire ne me dérange pas, parce que je vais prendre du plaisir. Oui, c'est un club qui m'intéresse, c'est un club qui a une belle histoire, des supporters chauds comme j'aime bien. Si ça doit se faire, ça sera avec grand plaisir et quoi qu'il arrive, le Stade Rennais restera dans mon coeur, car c'est un club qui m'a relancé. »

D'autres clubs sont à l'affût : « En France, il y a des clubs qui sondent, qui essaient de savoir sous quelles conditions je pourrais venir comme à l'étranger, en Angleterre, tous les clubs cherchent des attaquants. Je trie, à la fin, il n'en restera qu'un. Aujourd'hui, tout le monde parle de Marseille parce que c'est vrai, ma femme est de Marseille, j'aime bien Marseille, je suis souvent à Marseille, donc pour les gens, c'est Marseille. Donc oui, Marseille, j'aime bien, mais il y a d'autres clubs qui aujourd'hui peuvent me plaire autant. »

Niang, 25 ans, avait été prêté à Rennes par le Torino lors de la saison 2018-2019 avec une option d'achat de 15 M d'euros levée l'an passé pour un contrat qui court jusqu'en 2023. Avant l'arrêt de la L1, sa valeur était de l'ordre de 30 M d'euros.

publié le 24 mai 2020 à 22h07
commentaires (242) lire la charte
commenter cet article
les mieux notés les plus récents
.5561 le 25 mai 2020 à 09h20

et les gars du cfc qui disent. c’est vraiment quelqu’un de bien intelligent etc... sont serieux? si suis rennais j’en veux plus de ce bouf.. n

répondre
52
13
voir tous les commentaires... (242)