Ligue des champions : Erling Haland (Salzbourg) bat tous les records

Auteur d'un triplé et d'une passe décisive lors de la victoire de Salzbourg contre Genk (6-2), mardi en Ligue des champions, le jeune Norvégien (19 ans), dont le père a joué à City, empile les records.

C'est un phénomène. Un gamin hors-norme qui défie toutes les lois de la précocité. Erling Haland n'a que dix-neuf ans, un physique (1,94 m) à faire exploser toutes les défenses à coups d'épaule, mais surtout un sens du but rare pour un joueur de cet âge.

Mardi soir, face à Genk, pour son premier match de Ligue des champions, le jeune norvégien a inscrit un triplé, le quatrième depuis le début de saison avec Salzbourg et délivré une passe décisive. Si son entraîneur n'avait pas souhaité le ménager en le faisant sortir prématurément à la 72e minute de jeu, l'attaquant de Salzbourg aurait pu battre bien des records.

Déjà auteur de 17 buts en 9 matches cette saison, il est devenu mardi soir le troisième plus jeune joueur, à 19 ans et 58 jours, à inscrire un triplé dans la plus belle des épreuves continentales derrière l'Espagnol Raul en 1995 et l'Anglais Rooney en 2004.

Habile des deux pieds, impressionnant de la tête, toujours bien placé, pas vraiment égoïste, ce jeune norvégien ne connaît pas la pression. Premier match de Championnat à quinze ans avec son club formateur Bryne FK. Auteur de quatre buts en 17 minutes pour ses premiers pas en professionnel avec Molde en 2018. Et le gamin a inscrit, lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans en mai 2019, neuf buts dans un seul match contre le Honduras (12-0) !

Mardi soir, son père, Alf-Inge, se trouvait dans les tribunes de la Red Bull Arena. Ce dernier, qui a effectué toute sa carrière en Angleterre et qui l'a terminée à Manchester City, n'a jamais pu marquer le moindre but après 34 sélections en équipe de Norvège en tant que défenseur. Pas sûr que son fils, débarqué en Autriche en janvier 2019 (contrat de cinq ans), suive le même chemin...

publié le 18 septembre 2019 à 14h01 mis à jour le 18 septembre 2019 à 15h55
commentaires (26) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Supremo le 18 septembre 2019 à 14h29

je comprend pourquoi il y avait plus de 50 recruteurs de grands clubs pour ce match. Il y a vraiment beaucoup de joueurs talentueux dans cette equipe de Salzbourg. Certains iront tres certainement a Leipzig apres pour passer un cap.

répondre
19
2
voir tous les commentaires... (26)