Hatem Ben Arfa, sur son litige avec le PSG : « On m'a dit "tu vas céder" »

Hatem Ben Arfa et son ancien président Nasser al-Khelaïfi, ici avant la finale de Coupe de France 2019. (S. Mantey/L'Équipe)

Hatem Ben Arfa était présent à l'audience du conseil des prud'hommes de Paris ce mercredi dans le litige qui l'oppose au PSG, à qui il réclame près de huit millions d'euros. La décision sera rendue le 16 décembre.

Ce mercredi à 13 heures, le conseil des prud'hommes de Paris examinait le litige opposant le Paris Saint-Germain et son ancien joueur, Hatem Ben Arfa. Ce dernier reproche au club parisien une mise à l'écart pour des raisons extra-sportives entre avril 2017 et juin 2018, une période où il n'a pas été retenu une seule fois dans le groupe professionnel. Il réclame notamment un euro symbolique de dommages et intérêts pour harcèlement moral et près de 8 millions d'euros en raison de la « perte de chance », une somme qui correspond aux primes individuelles et collectives prévues dans son contrat auxquelles il estime ne pas avoir pu prétendre du fait de sa longue mise à l'écart.

« Le PSG n'a pas manqué à ses obligations en ce qui concerne la non-sélection du joueur, qui a été décidée en raison de défaillances à l'entraînement et de ses faibles prestations sportives, a fait valoir maître Marie-Hélène Cohen-Guilleminet, l'avocate du club de la capitale. [...] Tout le monde sait qu'il ne s'entraîne pas assez, qu'il fait semblant. »

« Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement »

Hatem Ben Arfa

Appelé à la barre à la fin de la séance de près de trois heures, Hatem Ben Arfa a rétorqué : « Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement. On m'a dit "tu vas céder, tu vas péter les plombs" mais je n'ai pas peur de l'adversité. Je suis resté parce que j'étais convaincu que j'allais jouer. »

Le conseil des prud'hommes de Paris rendra sa décision le 16 décembre 2019 dans ce dossier hors normes, tant du fait du profil très médiatique des protagonistes que des sommes en jeu et des conséquences que pourrait avoir le jugement dans les relations entre clubs et joueurs de foot en France.

publié le 16 octobre 2019 à 16h58 mis à jour le 16 octobre 2019 à 17h21
commentaires (319) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Roi2pic le 16 octobre 2019 à 17h01

"Hatem Ben Arfa était présent à l'audience du conseil des prud'hommes de Paris" tu m'étonnes, il a du temps libre le gars.

répondre
272
175
voir tous les commentaires... (319)