Tropicale Amissa Bongo : Jean-René Bernaudeau remercie le Gabon

Les routes du Gabon offrent un terrain idéal pour lancer la saison et décrocher les premiers points UCI qui peuvent faire pencher la balance en fin d'année. (Tropicale-Presse)

Le manager de l'équipe Total-Direct Énergie a gagné en 2019 à la Tropicale Amissa Bongo, les points UCI suffisants qui lui ont permis de décrocher la première place du classement continental pro, synonyme de qualification directe pour le Tour de France, notamment.

La Tropicale Amissa Bongo fête cette année sa 15e édition qui emmènera à partir de ce lundi, le premier peloton de la saison sur les routes du Gabon durant sept étapes. Classée en catégorie 1 au calendrier UCI l'épreuve gabonaise précédera d'une journée l'ouverture du World Tour au Tour Down Under.


Si les organisateurs n'ont pas la prétention de rivaliser avec leurs collègues australiens, ils réussissent pourtant tous les ans à offrir un plateau intéressant pour un début de saison. L'an passé le sprinteur allemand André Greipel avait décroché ici sa seule victoire de la saison, mais il avait surtout compris toute la difficulté de s'exprimer face à un peloton majoritairement africain extrêmement motivé face aux professionnels européens qu'ils ont rarement l'occasion d'affronter le reste de l'année.

Les Cofidis avec l'Érythréen Natnael Berhane vainqueur de la Tropicale en 2014


Les Cofidis promus cette année en World Tour ont déplacé une équipe qui sera emmenée par le baroudeur expérimenté Pierre-Luc Périchon en soutien du leader désigné pour cette course d'ouverture, l'Érythréen Natnael Berhane vainqueur de la Tropicale en 2014, lorsqu'il courait chez Jean-René Bernaudeau dans l'équipe Europcar.

«C'est un moment incontournable de notre début de saison»

Jean-René Bernaudeau


Depuis 2008, le Vendéen n'a jamais fait faux bond à l'épreuve gabonaise qu'il a remportée avec ses coureurs à sept reprises. « C'est un moment incontournable de notre début de saison, a-t-il affirmé, nos coureurs sont demandeurs, ils trouvent ici des conditions idéales au niveau du climat mais aussi avec un niveau compétitif de plus en plus élevé. C'est devenu plus qu'une simple course de reprise. »

D'un point de vue comptable, la Tropicale Amissa Bongo remportée en 2019 par son coureur italien Niccolo Bonifazio avait grandement aidé l'équipe Total-Direct Énergie à s'emparer de la première place du classement continental pro (l'équivalent de la 2e division), synonyme de qualification directe pour les épreuves du World Tour comme le Tour de France, sans passer par les wild-cards.

« On peut remercier la Tropicale, assure Jean-René Bernaudeau. On a gagné ici autour de 180 points UCI en janvier dernier, et en fin d'année on en avait 62 d'avance sur Wanty. D'autres équipes de notre niveau devraient vraiment s'en inspirer à l'avenir. »

publié le 19 janvier 2020 à 16h55
commentaires (6) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
.11075 le 19 janvier 2020 à 18h37

Un habitué du Gabon JR ainsi que sa Team et en plus on y trouve une énergie fossile très prisée par son sponsor principal. Bonne chance et qu'ils ramènent au moins un ou deux succès d'étapes.

répondre
27
6
voir tous les commentaires... (6)