Trente-deux cas de dopage dans le cyclisme en 2019

Trente-deux cyclistes, 26 hommes et 6 femmes, ont été contrôlés positifs en 2019. (Presse Sports)

Le cyclisme a connu une recrudescence de cas de dopage en 2019 avec 32 cas, loin derrière l'athlétisme (81).

Dans son rapport annuel, le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) relève, à propos de la saison internationale 2019, que « jamais depuis la création de notre baromètre de la crédibilité (sixième année), les chiffres concernant le cyclisme n'avaient été aussi mauvais. Trente-deux procédures (26 hommes et 6 femmes) ont été ouvertes en 2019 par les différentes Fédérations nationales, en ne prenant en compte que les athlètes de haut niveau. Cela représente 24 cas, si l'on se limite au cyclisme sur route, soit un bond de 118 % par rapport à 2018, dans cette catégorie. »

Le cyclisme passe du 13e au 5e rang au nombre de cas de dopage

Les trente-deux cas sont ainsi répartis : 24 pour la route, 4 en VTT, 3 sur la piste, 1 en BMX. Sept cas concernent l'opération Aderlass, en Autriche, qui a révélé un réseau international de dopage touchant plusieurs sports.

« Le cyclisme qui, au fil des dernières années, avait constamment reculé dans la hiérarchie des sports les plus cités dans les affaires de dopage, est donc brutalement passé du 13e au 5e rang en l'espace d'un an », souligne le MPCC. L'athlétisme est le sport qui compte le plus grand nombre de cas de dopage (81) en 2019.

publié le 18 janvier 2020 à 15h52
commentaires (29) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
mimiche 48 le 18 janvier 2020 à 16h02

Foot et Rugby ...???? Rien bien sur puisque peu ou pas contrôlés

répondre
64
6
voir tous les commentaires... (29)