Maintien de poids de forme : quelles solutions pour allier plaisir et objectifs sportifs ?

Avec les fêtes de fin d'année, nombreux sont les sportifs à ne pas vouloir dépasser trop longtemps leur poids de forme. (Shutterstock/D.R.)

Les fêtes de fin d'année sont souvent vécues comme une source de plaisir, mais aussi des craintes pour le sportif. Dépasser trop longtemps son poids de forme ne va pas permettre au pratiquant d'aborder sereinement la saison sportive sans risquer de mettre en péril le plan d'entraînement et ses objectifs.

À l'approche des fêtes de fin d'année, il peut s'avérer primordial de faire attention à sa nutrition, en vue de ses objectifs personnels durant la saison à venir. Selon Karine Pham-Minh, diététicienne nutritionniste au centre sportif Olympe Santé (voir ci-dessous), il est pourtant possible d'allier plaisir nutritionnel sans culpabilité, ni mise en péril de son programme sportif... mais à certaines conditions.

Continuer à suivre un plan hydrique adéquat

Votre corps est composé à plus de 70 % d'eau : que ce soit en hiver ou en été, il est donc important de lui apporter la quantité d'eau nécessaire pour que son fonctionnement soit optimisé. Bien souvent, on oublie de boire suffisamment en hiver, car les températures ne nous font pas transpirer et les sensations de soif sont souvent absentes. C'est sans compter l'air bien souvent déshydraté à cause d'un chauffage à la température trop élevée et les pertes naturelles en eau qui se font en respirant ou en parlant.

Suivre un plan hydrique vous permettra non seulement d'apporter la quantité d'eau nécessaire à vos métabolismes, mais aussi de mieux appréhender les quantités de boissons sucrées ou alcoolisées que vous ingérez, ainsi que les calories de votre assiette. En effet, les signaux de faim et de soif sont souvent confus pour notre cerveau et manger sans être bien hydraté(e) ne nous permet pas à notre régulateur spontané de calories de bien fonctionner.

Nous aurons ainsi moins tendance à manger pour puiser un peu d'eau dans les aliments et donc de boire ou manger en quantité trop importante. Arrivez donc toujours bien hydraté(e) s aux apéritifs, ou avant le début dudit repas festif afin de bien ressentir votre satiété et éviter d'ingérer trop de calories. Il vous suffira de boire 1,5 L d'eau en dehors des repas, par petites gorgées et dès le lever.

S'alimenter en pleine conscience

Une bonne hydratation avant un repas festif sera d'autant plus importante que vous ne chercherez pas à boire des boissons sucrées ou alcoolisées pour apporter la quantité d'eau manquante à votre organisme. La boisson festive sucrée ou alcoolisée n'aura que la fonction de vous apporter du plaisir. Et qui dit plaisir dit dégustation, donc le contenu de votre verre ou votre assiette doit pouvoir vous permettre de ressentir le plaisir intense du goût par vos papilles.

Pour cela, il suffira de prendre le temps de bien laisser en bouche votre boisson ou votre aliment « plaisir » avant de déglutir afin d'en éprouver tous les arômes et d'être 100 % conscient(e) du plaisir gustatif. Votre attention se portera plus facilement sur le plaisir de boire ou de manger et vous serez dans une démarche de gourmet plutôt que de gourmand à table. Les quantités se réguleront plus spontanément : vos papilles sauront rapidement vous indiquer leur seuil de saturation pour une boisson ou un aliment.

Dégustez lentement, en faisant tourner votre aliment ou votre boisson dans la bouche pour en imprégner chaque papille. Vous serez surpris de voir à quel point le contrôle des calories avec votre pensée n'aura pas besoin de s'exercer tant vos papilles vous guideront. Un plaisir intense à écouter jusqu'à ce que le goût de la boisson ou l'aliment ait disparu pour savoir si vous souhaitez en reprendre ou passer à autre chose.

Régulariser dès le lendemain les excès ou déséquilibres alimentaires

Si toutefois, pris(e) par le tourbillon du groupe, la convivialité vous empêchant de ressentir clairement le goût de votre festin ou de votre boisson et que vous en oubliez le plaisir instantané, il vous restera la solution de comptabilité calorique le lendemain. Elle sera dictée par votre appareil digestif spontanément pour les plus fragiles ou vieillissants ! Il s'agira alors soit d'être à nouveau attentif à ce que dicte votre corps avec le peu d'appétit que vous aurez ou bien de repenser à ce qui a pu prendre une place plus importante que dans vos habitudes...

Était-ce plus de protéines avec la quantité de viande ou de poisson ingérés ? Ou bien les glucides qui ont été plus généreux que jamais entre les boissons et le dessert qui nous disaient encore ? Ou bien les divines sauces et tartinables riches en matières grasses que vous avez mangés avec ravissement jusqu'au morceau de pain qui est encore plus goûteux avec un bon beurre ou le foie gras artisanal ? N'hésitez pas dans ce cas à privilégier le jour suivant un maximum de légumes et un peu de fruits frais pour leur apport en eau, fibres, vitamines et minéraux qui seront déterminants pour aider votre corps à nettoyer vos intestins, ré-équilibrer vos apports et surtout vous donner plus d'entrain pour reprendre le goût de l'entraînement et du plan qui vous attend.

L'équilibre alimentaire se fait sur 21 repas, vous avez en soi le temps de régulariser mais on oublie vite les excès une fois que la digestion s'est terminée. Vous pouvez aussi profiter d'un sommeil réparateur plus long et donc disposer d'un jeûne intermittent de 14 heures en ne prenant pas le petit-déjeuner ou le dîner selon votre goût pour optimiser cette régularisation calorique.

En conclusion

Respecter ses besoins est tout aussi important au niveau du plaisir que sur les paramètres de la comptabilité calorique. Il ne s'agit pas de fuir les repas de fête, mais bien d'en tirer un maximum de plaisir. Pour cela, il suffit de ralentir ses prises alimentaires ou de boissons en les gardant le plus longtemps en bouche et en y prêtant une attention bienveillante et non culpabilisante.

Il s'agit de se respecter dans son intégrité, donc aussi de respecter son quota de sommeil et d'activités physiques au quotidien. Souvent les fêtes de fin d'année nous permettent d'avoir plus de temps à accorder pour s'aérer ou dormir : pensez à en profiter avec vos proches aussi pour enrichir votre plaisir de la table et garder l'équilibre pour la reprise de votre plan d'entraînement sans perdre trop de temps.

Olympe Santé
De la préparation physique aux soins, en passant par la recherche, Olympe Santé est un concentré de pratique sportive unique en France, accessible à tous les sportifs, qu'ils soient amateurs ou athlètes de haut niveau. Tout récemment ouvert à Antony (Hauts-de-Seine), le centre Olympe Santé accueille, dans un espace de 1 600 m², doté d'équipements dernier cri, des sportifs dans le cadre de leur préparation à la performance ou dans le traitement de leur blessure.
publié le 18 décembre 2019 à 12h15
commentaires (9) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
JBSUPERMAGIC le 25 décembre 2019 à 10h05

Quel est l’intérêt de ce post? Franchement? C’est super ta vie

répondre
1
0
voir tous les commentaires... (9)