Quarante ans de NBA racontés par son photographe star, Andrew Bernstein

Aucun photographe n'a capturé avec autant de force les grands moments de la NBA. Depuis près de quarante ans, Andrew Bernstein saisit les joies et les peines, les matches clés et les personnages uniques de la plus grande Ligue de basket du monde. Il nous commente ses plus beaux clichés.

En 1987, à Los Angeles, le face-à-face Michael Jordan-Magic Johnson, deux joueurs devenus des légendes planétaires grâce à leur talent... et aux photos d'Andrew Bernstein. (Andrew D. Bernstein/NBAE via Getty Images)
En 1987, à Los Angeles, le face-à-face Michael Jordan-Magic Johnson, deux joueurs devenus des légendes planétaires grâce à leur talent... et aux photos d'Andrew Bernstein. (Andrew D. Bernstein/NBAE via Getty Images)

Quarante ans de NBA racontés par son photographe star, Andrew Bernstein

Aucun photographe n'a capturé avec autant de force les grands moments de la NBA. Depuis près de quarante ans, Andrew Bernstein saisit les joies et les peines, les matches clés et les personnages uniques de la plus grande Ligue de basket du monde. Il nous commente ses plus beaux clichés.

Vous ne l'avez sans doute jamais remarqué sur les posters figurant les passes aveugles de Magic Johnson ou les envolées de Michael Jordan. Mais il était toujours là, dans un recoin. Quelques caractères blancs à lire à la loupe, sur la tranche de l'image. Andrew D. Bernstein. « Je suis la mouche sur le mur. » C'est ainsi qu'aime se décrire la superstar la moins médiatisée de la NBA de ce côté de l'Atlantique. La soixantaine, traits ronds et sourire généreux, carrure discrète mais regard et verbe vifs. Bernstein est LE photographe de la NBA. Son oeil et ses objectifs ont façonné la légende de la multimilliardaire Ligue de basket nord-américaine.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (8) lire la charte
commenter cet article
les mieux notés les plus récents
JordanZidane le 03 avril 2020 à 14h00

C'est clair. LE photographe NBA. On distinguait mieux sa signature sur les posters à l'échelle 1.

répondre
14
0
voir tous les commentaires... (8)