Jeep Élite : à Pau, Cholet continue de surprendre et monte sur le podium

Michael Stockton a encore livré une solide copie. (J.-M. Hervio/L'Équipe)

Grâce à son succès in extremis à Pau samedi, Cholet Basket est sur le podium de la Jeep Élite, où il côtoie Monaco, vainqueur à Dijon. Sur les autres terrains, Limoges a rechuté à Boulazac, Strasbourg enfonce Chalon dans la crise, et Orléans a fait le show contre Le Portel.

Le Cholet Basket retrouve des sphères plus fréquentées depuis le début de la décennie, quand il avait été champion en 2010 avec, déjà, un certain Erman Kunter aux manettes. Depuis sa défaite à Villeurbanne le 6 octobre (76-85), le club des Mauges n'a plus perdu - soit six succès de suite. Et réalisé un nouveau miracle samedi, dans le cadre de la neuvième journée de Jeep Élite.

Sur le parquet de Pau, il a décroché la timbale (83-82) grâce à un tir à 3 points du meneur Jalen Riley (16 points), après une feinte et un pas de côté, quasiment à la sonnerie. Avant sa flèche décisive, Riley émargeait à 3/11 à 3 points. L'ultime tentative de Nicolas De Jong (23 points) côté béarnais n'a pas trouvé la cible. Pour CB, Michael Stockton (12 points, 7 passes) et Chris Horton (22 points, 10 rebonds) ont rendu une belle copie. Et voilà Cholet sur le podium, à égalité avec Monaco et Dijon à la troisième place.

Le club du Rocher s'est justement imposé à Dijon (71-85), ce qui lui a permis de rejoindre sa victime du soir (7 victoires-2 défaites). Pour la Roca Team, qui a fait la différence dans le second quart, le coup de mou (défaites au Mans 66-73 et à Andorre 68-95 en Eurocoupe) est de l'histoire ancienne. Anthony Clemmons s'est baladé (22 points), le double champion NBA Norris Cole a fait des débuts discrets mais efficaces (9 points, 3 passes) en Championnat, et l'ASM a retrouvé ses standards défensifs pour museler la JDA.

Nouveau coup de mou pour Limoges

Après Le Mans, Monaco et Nanterre, une nouvelle grosse écurie s'est inclinée au Palio de Boulazac. Limoges, qui semblait tourner un peu plus rond après son succès lors du classique contre Pau (77-70), vient d'enchaîner deux défaites, à Vilnius (78-92) en Eurocoupe, et donc à Boulazac. Privé de son leader Semaj Christon, le CSP a connu un nouveau trou d'air dans le troisième quart (15-23). Les 25 points d'Hugo Invernizzi (5/7 à 3 points) n'ont pas suffi. La pression monte avant la réception d'Orléans samedi prochain.

Dans un Rhénus qui ne fuit plus, un Strasbourg euphorique (14 sur 26 à 3 points, 28 passes) a lui poursuivi son redressement en Championnat en engrangeant un troisième succès de suite, contre Chalon (95-75), qui s'enfonce un peu plus dans la crise - sept défaites lors de ses huit derniers matches -, et les profondeurs du classement.

Le Portel seule lanterne rouge

Où il retrouve Orléans et Le Portel, qui s'affrontaient samedi. Après leur inattendue démonstration face aux Metropolitans de Boulogne (98-79) la semaine passée, les Nordistes ont rechuté de manière spectaculaire dans le Loiret. Orléans a fait le show à domicile, dépassant le nombre de points marqués par une équipe de l'élite dans le temps réglementaire cette saison (110-62), s'appuyant sur un collectif léché (27 passes) et une grosse adresse de loin (13/24 à 3 points, dont un irréel 12/14 pour le trio Jefferson-Curier-Evans). Chris Evans a inscrit 25 points, et l'ailier-fort Miralem Halilovic a cumulé 17 points, 12 rebonds et 6 passes. Le succès de Roanne, vendredi, laisse Le Portel seul en queue de classement (2 victoires - 8 défaites).

publié le 16 novembre 2019 à 23h12
commentaires (39) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Dmad53 le 16 novembre 2019 à 23h13

Cholet sur le podium. Angers premier en N1. Le basket en Maine et Loire se porte bien.

répondre
32
0
voir tous les commentaires... (39)