Dopage : la marathonienne Clémence Calvin, suspendue quatre ans, a fait appel

Clémence Calvin a été sanctionnée pour s'être soustraite à un contrôle antidopage. (E.Garnier/L'Equipe)

La marathonienne Clémence Calvin et son mari et entraîneur, Samir Dahmani, se sont pourvus devant le Conseil d'Etat après leur condamnation à quatre ans de suspension par l'AFLD.

Condamnés à quatre ans de suspension par la Commission des sanctions de l'AFLD (Agence française de lutte contre le dopage), le 11 décembre dernier, Clémence Calvin et Samir Dahmani, ont fait appel devant le Conseil d'Etat, a indiqué Dahmani. La marathonienne avait été sanctionnée pour s'être soustraite à un contrôle antidopage inopiné le 27 mars 2019 à Marrakech (Maroc) alors que son mari et entraîneur s'était interposé devant les contrôleurs en protégeant sa fuite.

Cet appel a été déposé lundi dernier, trois jours seulement après que le même Conseil d'Etat avait rendu son jugement sur le fond au sujet des deux appels à la levée de sa suspension provisoire, examinés en référé en avril et juillet de l'année dernière. Le juge expliquait notamment que les rapports rédigés par les deux préleveurs et le directeur des contrôles de l'AFLD, Damien Ressiot, « étaient cohérents ». « Nous pensons que ce récit (celui de Clémence Calvin) est mensonger », concluait-il. L'appel n'étant pas suspensif de la sentence émise par l'AFLD, Clémence Calvin et Samir Dahmani purgent toujours leurs quatre ans de suspension dans l'attente du jugement.

publié le 17 février 2020 à 21h13 mis à jour le 17 février 2020 à 21h29
commentaires (55) lire la charte
commenter cet article
les mieux notés les plus récents
marmoude74 le 17 février 2020 à 21h29

Mettez lui 8 ans!

répondre
81
16
voir tous les commentaires... (55)